Méthode positive

une philosophie que je partage entièrement avec primitif addict qui résume parfaitement ce sujet!!

Qu’est ce que la méthode positive en éducation canine ?

C’est, tout simplement (pour résumer à l’extrême), une méthode qui permet au chien de bien faire ! On lui donne systématiquement l’opportunité et le choix de « bien » faire.

Et « bien faire » c’est complètement subjectif ! Pour vous, rester au pied c’est bien faire, mais pour lui, aller chercher des odeurs et des lapins pour le dîner c’est bien faire. C’est dans ses gênes depuis des milliers d’années… Donc rester au pied EST un apprentissage, cela n’a rien de naturel et c’est à vous de le lui apprendre !

La méthode positive, amicale ou peu importe le nom, est en réalité une philosophie. C’est simplement comprendre que le chien n’a pas demandé à être à vos côtés, que ce n’est pas une plante verte, et qu’il a des émotions et surtout des instincts !

DONC, il faut essayer de vivre en harmonie avec lui, essayer de le comprendre et ne pas le voir comme un être servile qui doit deviner tous vos caprices.

Mais alors cette méthode est très / trop permissive !

Pourquoi ? Parce qu’on n’impose pas sa volonté mais qu’on demande ? Parce qu’on se sert de grands principes d’apprentissages pour essayer de communiquer avec son chien ? Parce que tout simplement on est un humain avec un coeur ?

En réalité la méthode positive doit poser des limites claires. A aucun moment vous ne lirez qu’il n’y a ni règle, ni limite. C’est simplement qu’on les explique et les montre au chien différemment. On lui donne la possibilité de faire comme on le souhaite.

Par exemple, je ne veux pas que le chien monte sur la table. Le chien ne peut pas le deviner. Donc je ne lui dis pas non, j’attire son attention avec un interrupteur positif (j’en reparlerai), et je lui demande clairement ce que je veux : « descends ».

Je lui donne donc une « explication » et la possibilité de m’obéir. Il ne s’agit pas du tout de laisser son chien sur la table. Le résultat sera le même quelle que soit la méthode : pas de chien sur la table ! La seule différence c’est comment on l’obtient.

Dans le cas où le chien n’obéit pas, qu’est ce que je peux faire du coup ?

Vous réfléchissez : pourquoi il n’obéit pas (oui par contre avec cette méthode il faut réfléchir et se remettre en question, c’est ce qui bloque souvent…).

Il n’obéit pas parce que ce n’est pas agréable ? Vous lui demandez de s’asseoir mais il pleut, donc poser ses fesses sur le sol mouillé n’est pas des plus agréable, avez-vous vraiment envie et besoin qu’il le fasse ?

Il ne veut pas descendre de la table parce qu’il est mieux là haut et qu’il a une meilleure vue sur ce qu’il se passe. Bon là, vous avez vraiment envie qu’il descende.

Et bien montrez lui que c’est mieux de descendre que de rester sur la table. Envoyez lui une friandise par terre ou un jouet et je pense que votre chien en descendra. Il sera félicité et récompensé pour ça, pourquoi ne le referait-il pas ?

Parce qu’il est têtu ! Bah oui et alors ? Soyez plus têtu que lui et voilà !

Donc il faut toujours avoir des friandises sur soi !

Et alors ? Dans un premier temps, si ça vous permet de vous faire comprendre ? Vous allez au boulot pour la paye non ? Vous faites des études pour avoir un bon boulot plus tard non ?

Tout est une question de motivation. Je ne vais pas expliquer les grands principes d’éducation ici, même si c’est un sujet qui me passionne, mais soyez logique…

En fait, vous aurez besoin de friandises au début parce que c’est ce qui motive le mieux votre chien dans la majorité des cas (et encore que pas tout le temps en plus). Donc vous commencez par là, et ensuite il aura compris et prendra l’habitude de faire ce que vous lui demandez. Il connaîtra alors les limites et votre façon de vivre.

De toute façon, quand on est un bon entraîneur, on ne récompense pas à tout va. Il y a des façons scientifiques de récompenser son chien. J’en parle ici : Soyez aléatoire.

Vive les bisounours alors !

Oui en effet ! Bon, pour ne rien vous cacher, je ne respecte pas toujours ce que je devrais faire. Je suis humaine et malheureusement, une humaine un peu impulsive qui s’énerve un peu rapidement…

Donc, même si je dis qu’il faut être maître de ses émotions, parfois je ne le suis pas, je me laisse déborder par l’énervement et honnêtement, à part me soulager sur le moment, ça n’a aucun intérêt niveau éducation.

D’ailleurs mes chiens se ferment quand je m’énerve trop, ils attendent que ça passe. Le grand avantage c’est qu’avec des chiens comme les miens, très têtus et bon à rien comme certains disent, je me remets en question sans arrêt.

Je me dis, bon là je me suis énervée et ça n’a servi à rien. Je regarde Kuma (oui c’est très souvent sur lui que je m’énerve) et je me dis que je suis nulle car il n’a rien compris à part subir ma mauvaise humeur.

Du coup je me remets en question et la fois suivante j’essaye de réagir différemment, avec plus de recul et en général ça marche beaucoup mieux.

Parfois il faut sévir quand même !

Appliquer la méthode positive ne veut pas dire ne rien faire quand ils font mal ou quand ils ne vous écoutent pas !

Il y a d’ailleurs plein de choses qu’on peut mettre en place pour « punir » son chien de façon civilisée.

Un exemple, il ne revient pas au rappel ? Et bien plutôt que de le gronder quand il revient parce qu’il n’est pas revenu assez tôt, allez le chercher et privez-le de liberté. Tu ne reviens pas quand je t’appelle ? Ok, tu n’es pas assez obéissant donc je te rattache pour 10 min.

Le chien va vite comprendre qu’il vaut mieux revenir quand son humain a son caprice que d’être attaché toute la balade. Le tout est d’avoir un bon timing.

Votre chien aboie après vous pour vous demander de l’attention, quittez la pièce en l’ignorant. C’est une punition. Vous le privez de votre présence qui, sur le moment, est la chose qu’il demande et qu’il veut plus que tout le reste.

Ce sont des exemples parmi tant d’autres…

Gérer l’environnement n’est pas toujours possible, donc tant que l’on ne dépasse pas, à peu près 10% de punition, on est sur la bonne voie. Personne ne peut, ne jamais punir son chien, il y a simplement des façons différentes de le faire.

Voilà un article à propos de ce que je ressens, j’aurais encore tellement à dire sur cette méthode qui ouvrent des possibilités énormes et qui, dans la vie de tous les jours, nous permettent d’être meilleur et pas seulement avec son chien.

En résumé, cette méthode d’éducation canine n’a pas de limite, sinon votre imagination !

(source primitif addict)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

15.07 | 11:32

Bonjour,
je cherche à adopter un Léonberg, j'ai un grand terrain et beaucoup de temps.
Contactez moi si vous avez des pistes!
Merci beaucoup.

...
08.07 | 10:04

Bonjour contactez moi par tel: 06 66 02 34 57

...
07.07 | 22:27

Bonjour,
nous déménageons, avec 200m2 de terrain, nous devons nous séparer de notre St Bernard âgé de 3 ans.

...
16.06 | 19:50

Bonjour .j aimerais vous faire gardé mon chien Lasco du vendredi 4 août au mercredi 16 août.

...
Vous aimez cette page