Votre chien adulte perd la tête à la vue d’autres chiens ? Excessivement jovial ou au contraire, pas franchement « sympathique » : c’est un problème de socialisation. Il existe des solutions pour socialiser son chien adulte avec ses congénères.

Selon la gravité du problème de comportement de votre chien, la régularité de vos efforts et les lieux de promenades habituels, une année pourrait être nécessaire pour que votre chien adulte pas très sociable avec les autres chiens soit plus à l’aise lors de nouvelles rencontres.

C’est un problème complexe ; il y a des chiens qui ne savent pas « parler chien » et avec lesquels il faut toujours faire attention. Mais les choses peuvent aussi s’améliorer, avec pour seules armes : votre incommensurable patience, quelques délicieuses friandises, la connaissance de quelques bases fondamentales.

Voici de quoi vous lancer dans l’aventure !

Pensez en termes de savoir-vivre

Les chiens qui changent subitement de comportement en voyant d’autres chiens sont surtout des chiens qui n’ont pas été correctement socialisés.

Les raisons sont multiples et les propriétaires des chiens ne sont pas nécessairement « fautifs ».

Il y a des chiots qui n’ont pas assez vécu de bonnes expériences avec des chiens adultes sociables. Il y a des chiens adoptés à l’âge adulte qui peuvent n’avoir jamais ou presque jamais été en contact avec d’autres chiens, parce qu’ils vivaient à la campagne par exemple, avant d’arriver en ville. Il y a aussi beaucoup, beaucoup de chiens que l’on n’a pas trop mal socialisés, au départ, mais en grandissant, ils sont devenus moins sociables– c’est extrêmement courant. Il y a de mauvaises expériences que certains chiots vont vivre comme des traumatismes, des peurs personnelles qui poussent des propriétaires de chiens à éviter les autres chiens.

Bref, de nombreuses causes mènent à avoir un chien pas sociable avec ses congénères. Mais quelle que soit l’histoire de votre chien, mettez de côté le concept de chien dominant et chien dominé. Si vous le voulez bien, concentrons-nous sur ce qui compte le plus : le savoir-vivre.

Touche-museau

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, mieux vaut ne pas empêcher son chien d’aller voir les autres chiens. Pour socialiser son chien adulte avec les autres chiens, il faut passer par une période pendant laquelle les maîtres coopératifs vous permettent de tester ses aptitudes à rencontrer les autres.

Faites-le si votre chien n’est pas agressif. Sinon, vous devez savoir évaluer la bonne distance pour l’aider progressivement à se sentir plus à l’aise.

Vous apprendrez rapidement à repérer ces maîtres coopératifs. Vous croiserez de nombreuses personnes qui refusent catégoriquement que les chiens se disent « bonjour ». C’est leur droit. Ils ont peut-être eux-mêmes des chiens peu sociables. Profitez de la bonne volonté de ceux que cela ne dérange pas.

Faites du touche-museau dès que possible (il y aura aussi du renifle-derrière !). Il est important que vous restiez calme. Retenez votre chien s’il se montre hostile mais ne paniquez pas. Essayez de vous approcher sans que la laisse ne soit trop tendue.

Sinon, restez à bonne distance (votre chien a vu un chien mais il n’est pas tendu ou surexcité) et distribuez des friandises : c’est une bonne façon d’associer la rencontre à une émotion d’agréable.

Two dogs

Voir des chiens = c’est merveilleux

Rien de plus agréable que la friandise pour beaucoup de chiens. Dès que votre chien voit un autre chien et avant qu’il ne manifeste des signes d’excitation, d’angoisse ou d’hostilité, offrez-lui une friandise afin de créer l’idée que c’est tout simplement génial de croiser un congénère et qu’il n’y a pas lieu de stresser :

  • n’attendez pas de miracles au bout d’une semaine : avec certains chiens adultes, cela peut prendre plusieurs semaines avec de nombreuses répétions quotidiennes
  • soyez patient et calme : cela peut avoir un formidable impact sur votre chien
  • si votre chien refuse toute friandise, vous étiez trop près du chien !

Si votre chien n’est vraiment pas « cool » avec les autres chiens :

  • mettez-vous d’abord dans un endroit où des chiens passent régulièrement
  • restez bien à l’écart du passage
  • quand un chien approche, donnez une friandise à votre chien pour associer cet événement à une émotion agréable
  • si votre chien grogne, détournez son attention pour essayer de « minimiser » l’émotion désagréable qu’il ressent (il est important, pour socialiser son chien adulte avec les autres chiens, que celui-ci n’ait plus d’expériences abominables avec les chiens)
  • ne criez jamais
  • ne tirez jamais fort sur la laisse
  • ne faites rien qui puisse faire penser à votre chien que rencontrer un autre chien est quelque chose de déplaisant

Choisir les copains

Soyez toujours vigilant dans les endroits très fréquentés tant que votre chien se montre exubérant ou stressé avec les autres chiens. Et souvenez-vous que tous les chiens ne se « valent » pas pour rendre votre chien plus sociable…

Voici des astuces générales pour choisir les copains  :

  • Préférez les chiens de même taille que le vôtre (ou repérez quels chiens rendent votre chien moins nerveux : taille, type morphologique, etc.)
  • Demandez si c’est un mâle ou une femelle : de sexes différents, ça dégénère moins souvent mais ceci ne vaut pas pour tous les chiens
  • Ne restez pas à 3 mètres quand votre chien réagit moins intensément – ça vous évite de tirer sur la laisse : ce qui contraint le chien en train de renifler un copain peut favoriser de mauvaises réactions.
  • Ne tentez rien avec les chiens qui tirent en laisse ou qui vous paraissent agités !
  • Parlez, papotez, déstressez ! Tout en surveillant votre chien !

Surveiller les signes d’amélioration

Ne vous découragez pas. Si vous êtes patient et constant, vous allez voir des signes d’amélioration. Ils peuvent être discrets. Il faut être extrêmement attentif et bien observer votre chien.

Exemples :

  • le « reniflage » dure moins longtemps avant que votre chien ne se détende…
  • votre chien commence à ne plus réagir à TOUS les chiens, seulement quelques-uns…
  • il tire un peu moins fort sur la laisse…
  • etc.

Si vous n’y arrivez vraiment pas, vous avez besoin d’une progression sur-mesure.

L’obstacle le plus fréquent pour socialiser son chien adulte avec les autres chiens, c’est qu’on va trop vite à cause d’une mauvaise progression : votre chien a encore des occasions d’apprendre le contraire de ce que vous lui apprenez, c’est-à-dire : rencontrer des chiens est encore une expérience désagréable, parfois.

 ouafmag